Qu’est-ce que le coaching de santé

Les responsables de la santé publique et les financeurs des systèmes de soins déclarent que près de 70 % des dépenses de santé en France sont dues aux maladies chroniques, dont la grande majorité peuvent être prévenues par l’adoption d’habitudes de vie plus saines.

De leurs côtés, les professionnels de santé se disent malmenés par l’exercice d’une médecine techniquement performante mais qui laisse peu d’espace à la relation, et également peu préparés à accompagner les patients dans leurs changements de comportements.

Enfin les patients se plaignent de ne pas être pris en compte par une médecine plus soucieuse de réparer l’organe malade que de la personne dans sa globalité. Ces mêmes patients ont bien conscience comme leurs médecins de la difficulté de changer des comportements qui font tellement partie des habitudes de vie (sédentarité, surpoids, tabagisme, alcoolisme…etc.)

Dans cette situation, l’enjeu est d’assurer la pérennité économique des systèmes de santé, par différentes mesures individuelles et collectives en matière de prévention des maladies chroniques. Les patients sont invités à participer activement à leur propre santé en adoptant un mode de vie qui permette la réduction et la prévention des maladies chroniques. Un changement durable de comportement a d’autant plus de chance de réussir qu’il est accompagné. Le coaching de santé constitue donc l’une des réponses à ces profonds changements du paysage de la santé.

La santé n’est pas seulement l’absence de maladie, mais « la capacité d’un individu à s’adapter et se prendre en charge face à des problèmes physiques, psychologiques et socio-culturels. » Cette définition globale et dynamique de la santé (1) souligne la complexité des compétences dont un individu peut avoir besoin pour se maintenir en état de santé tout au long de sa vie. Le patient a besoin des professionnels de santé pour réparer des souffrances physiques, ou d’un psychothérapeute (ou psychologues cliniciens) pour soulager des souffrances psychologiques ; Le client a également besoin d’un coach de santé ou de bien être pour adapter ses nouveaux modes de vie à ses buts de santé et de vie.

Le rôle du coach de santé

Le coach de santé est un expert du changement de comportements

Le coach de santé ne porte pas de diagnostic ni ne soigne, mais il intervient en complément de l’acte médical. Le coach de santé a pour rôle principal de développer l’autonomie d’une personne dans le choix de ses objectifs de santé, dans la mise en œuvre et la régulation des changements durables de comportements en matière de santé et de bien-être. Les coachs de santé, à l’instar des coachs sportifs ou d’entreprise, inspirent, motivent et responsabilisent, dans le cadre du respect d’un code de déontologie.

La grande différence avec l’acte médical, est la localisation des ressources dont le sujet a besoin. Un professionnel de santé est celui qui dispose des ressources diagnostiques et thérapeutiques pour soigner au mieux une pathologie. Le coach de santé est celui qui active les ressources de son client, en l’aidant à se reconnecter avec ses sources de motivation intrinsèque, d’autorégulation et d’autoréparation. Ces deux démarches sont bien sur totalement complémentaires. En cas de maladie, l’acte médical précède nécessairement celui du coach. Le coach de santé va faciliter l’application des recommandations médicales ou accompagner la personne dans la mise en place d’un style de vie plus sain et plus équilibré. Si le médecin a pour mission de soigner et réparer au mieux, le patient doit décider de tout faire pour guérir.

La différence entre coaching de santé et de bien être

La différence entre coaching de santé et de bien-être porte surtout sur les objectifs attendus.

Dans le coaching de santé, la demande concerne un changement de comportement afin d’améliorer ou prévenir un problème de santé qui est la conséquence d’une mauvaise habitude de vie. Par exemple le surpoids, la réduction du stress, la gestion des maladies chroniques, l’amélioration de l’alimentation et de l’exercice physique, le sevrage tabagique, les addictions et l’adaptation à un événement majeur de santé. Le coaching de santé peut également concerner l’amélioration de la qualité de vie d’une personne atteinte d’une maladie pour laquelle il n’existe pas de solutions médicales actuelles.

Dans le coaching de bien-être, le client est déclaré en bonne santé selon les normes objectives, physiologiques, biologiques et mentale de la médecine conventionnelle, alors que le vécu subjectif de la personne peut être celui d’un profond mal être. La demande d’accompagnement du client concerne la recherche d’un nouvel équilibre de vie à travers une réactualisation de buts de vie. Le sentiment de bien-être ressenti par une personne vient le plus souvent d’un équilibre de vie peu adapté à ses buts de vie. Bien des personnes deviennent malades en menant une vie bien différente de celle qu’ils avaient rêvé. Le coaching de vie implique souvent la construction d’un nouvel équilibre de vie mieux adapté à une réactualisation des buts de vie.

Les distinctions entre psychothérapie et coaching de santé

Il existe des chevauchements entre deux approches qui partagent souvent les mêmes cadres théoriques et pratiques, et qui accordent la même importance à la qualité de la relation. Il existe cependant quelques différences clés.

La durée des formations se mesure en années pour les psychothérapeutes et en mois pour les coachs de santé. La première est réglementée, l’autre plus récente ne l’est pas. Les attentes des patients des psychothérapeutes concernent le diagnostic et le traitement de souffrances liée aux troubles mentaux du Manuel Diagnostique et Statistique des troubles mentaux (DSM). Les clients des coachs de santé concernent des changements d’habitudes de vie.

Si le psychothérapeute prescrit un plan d’action, le coach de santé aide son client à définir ses objectifs et ses stratégies, en développant la responsabilisation, la prise en charge de soi.

Les compétences clés et mode d’intervention du coach de santé

Le mode d’intervention du coach de santé

Le coach de santé utilise de nombreux outils de communication, d’apprentissage, de changement comportemental et de motivation pour faciliter les changements comportementaux, le tout dans le contexte d’une relation interpersonnelle avec son client. Citons par exemple les outils et modèles de la Programmation neuro-linguistique (PNL), l’AT, l’Hypnose Ericksonienne, la Gestalt, l’approche systémique de Palo Alto, l’Approche Narrative…etc.

Le coach de santé ne se focalise pas sur la pathologie mais sur la personne dans sa globalité. Le coach cherchera à découvrir comment son client se représente sa vie actuelle, sa maladie et les significations données à ses causes et ses conséquences. Dans le coaching de santé, le symptôme est considéré comme un messager de l’inconscient à propos des rééquilibrages de vie qui s’imposent.  Le corps et l’esprit sont deux facettes d’un même système vivant, et la modification de l’une des facettes affecte l’autre. Toute lésion physique est nécessairement associée à une représentation mentale, et l’inverse est également valable. Un corps durablement sain a besoin d’un mental également sain.  Le niveau de cohérence entre ces deux aspects, s’exprime par un bon niveau d’énergie perçu. Un coach de santé aborde les représentations mentales d’une manière systémique en aidant son client à définir une nouvelle intentionnalité de vie (plutôt que de se focaliser sur la maladie), un point de focalisation mentale indispensable au déclenchement d’une nouvelle auto-organisation, et à la mobilisation des ressources internes d’autoréparation. Le coach de santé aidera également son client à installer ou renforcer un cadre de référence interne (ou locus de contrôle) pour lui permettre de décider ce qui est bon pour lui et ce qui ne l’est pas. Enfin le coach de santé s’assurera de la mise en place d’un plan d’action comportemental, d’un rituel quotidien pour transformer l’intention en une nouvelle réalité.  La qualité et la profondeur de la relation entre client et coach de santé est proportionnelle au niveau de changement attendu. 

Les compétences clés du coach de santé

Les compétences de base des coachs de santé sont celles du coaching, telles qu’elles sont définies par les associations de coaching en France (ICF, EMCC, SFCoach…etc.).  Les compétences spécifiques au coaching de santé concernent la compréhension de la systémique mentale qui a contribué à créer et maintenir un symptôme et les moyens de l’actualiser. Voici à titre d’exemple le résumé d’un référentiel de compétences pour le métier de coach de santé.

  1. Distinguer le champ d’intervention du coach de santé de celui des professionnels de santé ou des psychothérapeutes.
  2. Mettre en pratique les termes clés du code de déontologie du coach de santé
  3. Acquérir une vision globale et systémique de la santé
  4. Mettre en place une relation coach-coaché de qualité
  5. Définir des buts de santé et l’organisation mentale qui va en faciliter la réalisation
  6. Connecter ou reconnecter le sujet avec des buts ce vie riches de sens
  7. Recadrer les obstacles internes qui interfèrent avec les buts de santé
  8. Identifier et agir sur les blocages émotionnels sources de stress chronique
  9. Faciliter l’accès à des états internes de ressource, d’énergie et de calme
  10. Définir un projet de développement de son activité de coach de santé 
  11. Contribuer à promouvoir le métier de coach de santé

Le coach de santé intervient sur les causes psychologiques mais non biologiques d’un problème de santé, et dans le cadre d’un code de déontologie propre à son activité. Ce code prévoit un nécessaire suivi médical du client tout au long de l’accompagnement.

L’efficacité démontrée du coaching de santé

De nombreuses études cliniques ont été réalisées sur l’efficacité clinique du coaching de santé. Ces études sont très hétérogènes par leurs méthodologies, avec de grandes différences sur le niveau de qualification des coachs, la durée et l’objet (pathologies) du coaching, et les outils utilisés. Pourtant la très grande majorité des études concluent à l’efficacité du coaching de santé portant sur la une modification des comportements de santé et des paramètres biologiques, et dans une moindre part sur l’impact économique du fait de la brève durée des accompagnements. Selon une étude récente (2), le coaching « entraîne des améliorations cliniquement pertinentes de plusieurs facteurs de risque liés à des biomarqueurs (notamment la pression artérielle systolique et diastolique, le cholestérol total, le cholestérol LDL, le cholestérol HDL, les triglycérides, la glycémie à jeun, le poids corporel, l’indice de masse corporelle, le tour de taille et la condition cardiorespiratoire) dans diverses populations ». Le coaching a également contribué à améliorer la qualité de vie liée à la santé et à réduire les admissions à l’hôpital chez les patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).

L’avenir du métier de coach de santé et de bien-être

Le coaching de santé et de bien-être est une profession nouvelle, en forte croissance dans le monde et tout particulièrement en Amérique du Nord, au Royaume-Uni et en Australie. L’apprentissage en ligne étant le mode de prestation le plus utilisé. En tant que profession émergente, elle n’est pas reconnue par les gouvernements, ni régulée par une organisation professionnelle. Selon une étude de marché de 2018, le revenu annuel moyen des coachs de santé et bien-être en Amérique du Nord varie entre 50 à 100.000 $, soit une rémunération horaire de 25 à 100 $ (3). Aux USA on estime à 128 000 le nombre de coach de santé. Les clients s’adressent directement aux coachs de santé, souvent sur les recommandations des médecins. Les principaux prescripteurs de coaching de santé sont les cabinets médicaux, certaines grosses entreprises soucieuses d’améliorer la santé de leurs salariés, et les sociétés d’assurances médicales.  Le système de prise en charge des soins de santé aux USA et les peurs suscitées par la pandémie ont grandement favorisé le recours aux coachs de santé. Mais la demande de fond reste en lien avec les niveaux élevés d’obésité et de maladies chroniques partout dans le monde.

Selon une analyse du marché mondial du coaching de santé et de bien-être (6), ce secteur économique « devrait créer d’importantes opportunités de croissance ». Le marché mondial qui était de 12,7 millions de US$ en 2019 devrait être de 22,7 millions US$ en 2028, soit une croissance d’environ 7% par an. Le coaching de santé à distance devrait représenter 80 % des coaching. La sensibilisation croissante du public à la nécessité d’être acteur de sa propre santé et de son bien-être comportemental et mental, devrait avoir un effet considérable sur ce marché de la santé et du bien-être.  

Jean Luc Monsempès
https://www.coaching-sante.net

  1. Huber M et al. Health : How should we define it ? BMJ 2011; 343:235-7
  2. Clinical Effectiveness of Lifestyle Health Coaching. Case Study of an Evidence-Based Program; Neil F. Gordon et all,  Am J Lifestyle Med. 2017 Mar-Apr; 11(2): 153–166.
  3. The U.S. Health Coaching Market https://www.marketresearch.com/Marketdata-Enterprises-Inc-v416/Health-Coaching-11905451/
  4. Worldwide survey of fitness trends for 2020 ; Thompson, Walter R. Health & Fitness Journal: 11/12 2019 – Volume 23 – Issue 6 – p 10-18– https://journals.lww.com/acsm-healthfitness/Fulltext/2019/11000/WORLDWIDE_SURVEY_OF_FITNESS_TRENDS_FOR_2020.6.aspx
  5. Overview of Global Health and Wellness Coaching Training Programmes; December 2018
    Project: Health Coaching; Aravind Sesagiri Raamkumar and Al; https://www.researchgate.net/publication/330438668_Overview_of_Global_Health_and_Wellness_Coaching_Training_Programmes
  6. Health Coaching Market – Global Insights, Growth, Size, Comparative Analysis, Trends and Forecast, 2020 – 2028

Catégorie(s) : Accompagnement individuel - Entreprise

Retour

MENU